Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

hautefort a sarlat 1899 1955

Ligne de chemin de fer Hautefort-Sarlat octobre 1899 à 1955

Publié le par enuotip

Vue générale de la ligne

Vue générale de la ligne

52.jpg

51.jpg

 

 

 

 

 

Mais l'événement qui a lieu le 15 octobre 1899 a été largement rapporté dans le journal
 L'Avenir de la Dordogne des 16,17 et 18 octobre 1899: le ministre des Travaux Publics
M Baudin  accompagné du directeur de la Cie d'Orléans M. Heurteau, s'est déplacé en train spécial de Paris à Périgueux
oû l'accueillent le préfet M. Mascle, le député M. Saumande, le maire de Périgueux M. Guiller et la municipalité.
Le lendemain, à 6 heures et demie, le train spécial part, salué par le maire, et la municipalité et la population, vers Thiviers, Excideuil
 où la réception fut particulièrement enthousiaste, à Hautefort où elle fut chaleureuse...
Sur toutes les autres stations de la ligne, et on peut imaginer la scène aux Payssets,le tain s'arrête.
Les maires, les conseillers municipaux sont venus saluer les ministres. Les enfants des écoles, rangés en bon ordre, ont pris place sur les quais. Des bouquets sont remis aux ministres. On crie:
" Vive la République!" et les représentants du gouvernement ont un mot aimable pour tous.
Ce  fut une journée de liesse, ponctuée par un banquet à Terrasson  sous le préau de l'école de garçons (lequel banquet fut clôturé par un feu d'artifice), des discours, un toast porté au président de la République, M,Loubet, l'homme honnête et respecté...,

..., des remises de distinctions honorifiques (Mérite agricole, Palmes académiques,
 Médailles d'Honneur Agricole, de l'Assistance Publique, industrielles), des discours lyriques du meilleur augure:
grâce au chemin de fer, Terrasson et Sarlat apprendront à s'aimer... Enfin le train arrive à Sarlat à 2 heures, et demie,
tandis que la musique du 80e joue la Marseillaise...

 

Lorsque le train passait, entre 1899 et 1955,

dans la commune d'Archignac

Jacqueline  Lacombe

Publié dans Art et histoire en Périgord noir    2004

Horaire des trains en 1926

Horaire des trains en 1926

Partager cet article
Repost0

Hautefort-St-Agnan

Publié le par enuotip

 

 

 

 

C

C53.jpg

Carte postale de 1920

  Cette gare fut ouverte au trafic en 1898 vers EXCIDEUIL  et 1899  vers TERRASSON et fermée en 1940 aux voyageurs et 1955 aux marchandises 

Une plaque tournante visible sur la photo permetait  de tourner la locomotive

   

Depuis 1985 le batiment utilisé pour l'entretien des machines est devenu une annexe de la coopérative agricole de  La Bachellerie

 

Cette gare est située à  153.25 mètres d'altitude   Roger  VIDAL
   

 

____________________________________________________________________________________________________

 

Un train de voyageurs au départ,en direction de Terrasson et Sarlat.
La locomotive est une 121 Forquenot N°554.
A gauche du BV,on distingue le poste d'aiguillage et signaux qui commandait à distance la bifurcation des lignes de Brive et de Terrasson.
Au premier plan,on distingue les plaques tournantes de 6,20 m,permettant au début du siècle d'amener les voitures voyageurs dans la remise qui leur etait réservée,grace à la voie perpendiculaire qui traversait en angle droit les sept voies de la gare.

 

Source  Un siécle d'histoire férroviaire d'Angouléme à Brive  par Georges Thomas

 

 

 

 

 

 

 

55.jpg

  Nous quittons la gare de HAUTEFORT nous passons sous le château ou naquit Eugene LEROY en 1836

Nous rencontrons la bifurcation vers BRIVE un peu avant la gare de 

Boisseuilh

 

54.jpg

Vu prise de la route qui nous mêne  au château 

voir ce lien   http://histoire.trains-en-vadrouille.com/viewtopic.php?t=70017

Partager cet article
Repost0

Viaduc de PUYREDON

Publié le par enuotip

Le viaduc de PUYREDON franchit le vallon de ce nom à 628 mètres avant la gare de COUBJOURS;il livre passage à un ruisseau et à deux chemins d'exploitation.

La longueur totale du viaduc est de 56,25 ml.

Il est formé de cinq arches en plein cintre de 8,15ml de diamètre intérieur;il repose sur des piles de1,65ml de largeur aux naissances,ce qui donne une distance de 9,80ml 'axe en axe des arches.

Sa largeur libre,entre les gardes-corps,est de 4,5ml;il ne peu par

conséquent recevoir qu'une voie.

Le Périgord et le rail

La Dordogne et le Paris Orléans (2009) Roger VIDAL

Partager cet article
Repost0

Coubjours-Badefols

Publié le par enuotip

 

Cette gare désormais occupée par des particuliers.

Elle est située au point culminant de la ligne HAUTEFORT - SARLAT soit 224 mètres

Partager cet article
Repost0

Tunnel de PUY REDON

Publié le par enuotip

Le tunnel de PUY REDON est situé entre les gares de

COUBJOURS-BADEFOLS et VILLAC

Il a une longueur de 474 ml

Source Inventaire des tunnels ferroviaires de FRANCE

il est situé à  221 mètres d'altitude   Roger  VIDAL

Partager cet article
Repost0

Villac

Publié le par enuotip

Maison connue sous l’appellation de maison "Louis XIII"

Cette maison possédait un très beau portail d'entrée en pierre de taille ainsi qu'une cour d'honneur qui fut empiétée par la construction de la voie de chemin de fer.

Jérôme Leymarie   Si Villac m'etait conté

 

 

 

59.jpg

La gare fantôme de Villac par Didier DELAMONICA

Le lieu le plus mystérieux de Villac, le plus étrange aussi, est sans doute sa gare.
Cette gare de Villac est posée là, au milieu de rien.
Pas de rails, pas de trains. Nul ne siffle sur le quai, pas l'ombre d'une casquette de chef de gare, pas de sifflet, rien !
Dans le hall, pas une seule valise, pas un présentoir à dépliants, pas un seul amoureux en regardant sa montre en attendant sa bergère, pas d'horloge non plus d'ailleurs.
 La gare n'est hantée que par le vent. Les trains n'ont plus de retard, ou s'ils en ont, personne ne réclame, surtout pas les voyageurs.
 Pas de personnel, pas de grèves, pas de syndicat Sud, bref...une SNCF structurellement autosuffisante.
 Il n'y aurait là que des locomotives et des wagons invisibles sur des voies ferrées impeccablement inexistantes.
 Finalement la concrétisation onirique d'une SNCF sans histoire pour n'importe quel gouvernement fantoche.
 Une raillerie sans rails, c'est la gare de Villac ! Est-elle réellement une gare? Ou est-ce plutôt un décor pour « chapeau melon et bottes de cuir »?
 J'y passe souvent. J'y vois pourtant des trains fantômes y déverser des voyageurs, ou plutôt devrais-je dire des ectoplasmes venus pour aller vendre à Sarlat qui du bois, qui de la viande, du matériel, quand ce n'est pas trois bouts de chandelles.
 On aura attaché préalablement les chevaux aux anneaux des façades tout au long des ruelles.
 D'ailleurs, si vous ne voyez pas ces bestiaux au bout de ces anneaux, c' est qu'ils sont eux aussi figés dans le cristal de l'espace-temps.
 Il semble qu'il n'y ait que moi qui semble discerner l'ombre d'un paysan venu d'un ailleurs temporel pour s'enquérir ni vu ni connu de la santé des 3 petits cochons de l'Ancharel, les aïeux des culs noirs de mon voisin boucher.
 L'homme de la terre négociera le prix du plus gras en y allant de douces-amères railleries et plaisanteries.
 On finira bien par s'entendre en maugréant mais finalement contents l'un et l'autre.
 Négoce de vent, puis que tous, paysans et cochons n'existent plus que sur de vieilles cartes postales jaunies et dans mon imagination.
 La gare de Villac est devenue un local pour le club de foot. Les rails ont été gommées pour y mettre un stade où des gosses en Adidas vocifèrent encadrés par des adultes en survêtements rayés.
 Mais moi je sais que la gare est habitée d'un vent magique. Les anneaux des façades retiennent dans nos mémoire le temps où la vie était humble mais simple...comme trois bouts de chandelles. 

Source les Amis de Villac

12.jpg 

  VILLAC est un magnifique village dont beaucoup de maisons et l'eglise sont en pierres rouges.

 

57.jpg

Nous sommes en 1910, que de monde pour voir passer le train  participer à la photo et garder un souvenir de cette

journée.

100 ans plus tard tout cela a disparu 

 

 

58.5.jpg

La voie ferrée à gauche le presbytere  et la maison  louis XIII petit pont sur L'Elle

La voie ferrée à gauche le presbytere et la maison louis XIII petit pont sur L'Elle

La voie ferrée à gauche la maison  louis XIII

La voie ferrée à gauche la maison louis XIII

Dans les années 1960  les vestiges de la ligne subsistaient.

Nous les  reconnaissons au premier plan. 

Partager cet article
Repost0

Viaduc de Moulin Neuf

Publié le par enuotip

 viaduc de moulin neuf 

Le viaduc de MOULIN -NEUF franchit le ruisseau les LIONS ou ruisseau de CUSSAC à 800 m de la gare de VILLAC

A proximité le ruisseau rejoint  l'ELLE qui se jettera dans la Vézère 

En 2015 nous l'avons  franchi à l'occasion d'une randonnée pédestre il netait plus dans l'etat de la photo

Un chemin  vicinal très pentu passe également sous le viaduc on le nomme  parfois  la cote de LA GELADE

Il est bien connu des cyclistes amateurs

Partager cet article
Repost0

Tunnel des Cottes

Publié le par enuotip

Le tunnel des cottes est situé au lieu dit les quatre fourneaux

Il se trouve à 141 m d'altitude

Il mesure 85ml

Il peu être parcouru par les marcheurs

Source inventaire des tunnels ferroviaires de FRANCE

Partager cet article
Repost0

Viaduc des COTTES

Publié le par enuotip

 

Le viaduc des COTTES franchit la vallée, très resserrée en cet endroit,

à la sortie du souterrain du même nom,au moyen de deux travées

métalliques solidaires de 21,40ml de portée chacune.

L'une de ces travées livre passage au chemin

de grande communication

numéro 64 de SARLAT à VILLAC et l'autre au ruisseau de l'ELLE.

Source Le Périgord et le Rail Roger VIDAL

Cet endroit est également  appelé  "Aux Quatre Fourneaux"

Jérôme Leymarie si Villac m'etait conté

Partager cet article
Repost0

Tunnel de Muratel

Publié le par enuotip

 

 

 

 

 

 

 

muratel-1893-1895.jpg

Construction 1890     1895 

Propriété de la Commune de  Beauregard il a une longueur de  222 m

 

Source     "Les amis de Villac"

Il est très accesible aux marcheurs

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 > >>